top of page
  • LCAL

Les âmes en allées où s'en vont-elles ?

Ainsi commence une chanson de Gilbert Becaud... Et comme dit le poète, "où es-tu Walt Disney, Mickey te cherche en vain". Nous, nous savons que l'âme d'Henri a rejoint le Seigneur.


Dès la création du Coeur à l'Ecoute, Henri Maréchal a été l'un de nos premiers fidèles membres sympathisants, et par sa spiritualité, son humour et sa gentillesse, il laisse en chacun de nous, plus que des souvenirs, mais également une tendresse fraternelle qui donne du goût à la vie.


Henri, nous l'avons connu au moment où, au monastère de Chèvremont, on célébrait encore l'Eucharistie. Nous avions été touchés par son talent de lecteur, c'est-à-dire, une superbe diction au service de la foi. Et ce don est tellement rare en notre temps...


Ensuite, nous ne nous sommes plus quittés et nous avons partagé avec lui de très grands moments, tant pendant les soirées jeux de société et les Joyeux Dimanches du Coeur à l'Ecoute, qu'à travers nos animations comme la Saint Nicolas, les randonnées culturelles et les pèlerinages, les conférences, les Eucharisties du Coeur ou encore les repas partagés en toute fraternité. Avec lui, nous avons partagé de si chaleureux moments, fou-rires, échanges et questionnements, et l'avons également accompagné dans les derniers moments de vie de son épouse qu'il aimait tant.


Lors de l'une de nos premières Eucharisties du Coeur, en voyant le pain consacré sur l'autel, il s'était exclamé avec foi : "Il est là !"... Foudroyé par l'Esprit Saint, cette affirmation, comme un élan du coeur, ne l'a plus jamais quittée. Et bien souvent, il nous confiait avec beaucoup de vérité : "De la mort, je n'ai pas peur..."


Une autre image qui restera gravée en nos mémoires : son départ de l'une de nos activités : il appuya sur l'accélérateur plutôt que sur le frein et se retrouva dans la maison d'en face. C'était une voiture neuve qu'il venait d'acheter pour ses quatre-vingt ans. Lui, en était sorti indemne, mais pas la voiture.


Il aimait la vie, il aimait les gens, il aimait le bon Dieu, il aimait rire, et son caractère trempé, empreint d'une grande tendresse et d'affection toute particulière pour ceux qui l'entouraient nous le faisait aimer.


Quelques jours avant son départ, il nous avait confié : "Je suis prêt..."


A Dieu notre ami très cher !

Notre Henri nous a quittés sur cette terre en cette fin de mois de septembre 2023, mais a rejoint avant nous l'éternité dans le monde des vivants.





6 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page