COACHING

Pourquoi ai-je choisi de devenir Coach ?

Combien de fois les professeurs ne disent-ils pas à leurs élèves : "ta question est stupide", "tu es un cancre", "tu es un raté", "tu n'es pas fait pour ça", "tu es beaucoup trop lent", "tu n'as pas étudié", "tu es un tricheur"... 

Combien de fois, les enseignants dégoûtés par leur métier de longue haleine ne laissent-ils pas croire à leurs étudiants qu'ils sont nuls et que rien ne pourra y changer, se moquent d'eux, les ridiculisent devant la classe entière, les traitant de "raté" devant la classe entière.

Moqueries, punitions à répétition, harcèlement moral... Autant de brimades qui laissent des marques bien souvent indélébiles chez les enfants et les adolescents et qui les poursuivent même jusque dans la vie active.

Nous avons tous connu des professeurs peu pédagogues, harceleurs, ou encore trop laxistes qui nous laissaient tout faire. Mais peut-être avons-nous aussi connu quelques excellents professeurs, qui nous ont élevés, motivés, tirés vers le haut, en transmettant leur passion.

En primaire, en secondaire, et même au cours de mes études, j'ai vécu ce genre de harcèlement qui, malgré ma ténacité et ma persévérance, car j'étais excellente élève et j'adorais l'école, finissait par me dégoûter de certains cours.

 

En primaire, c'était le prof de musique qui nous tirait les oreilles à chaque fausse note et nous traitait de cancres ; la directrice quand à elle, prof de littérature nous donnait un excès de devoirs, impossibles à achever et le lendemain, punition assurée à tous ceux qui n'avaient pas terminé. Nous devions rester le temps de midi en classe pour faire des contrôles de conjugaison.

En secondaire, la prof de maths m'avait pris en grippe et me répétait sans cesse que je n'arriverais à rien, que j'étais la pire des élèves, et surtout que je trichais, car on ne pouvait pas résoudre des calculs d'une autre manière que la sienne, donc elle me mettait toujours zéro. Elle avait fini par me persuader que j'étais nulle en maths, et que je n'arriverais jamais à avoir autre chose que 0. La voir entrer dans la salle de classe me tétanisait et occupait toutes mes pensées. Fin de secondaires, j'ai été parfaitement surprise d'entendre mon prénom parmi les nominés de haute distinction : impossible, vu que l'on m'avait toujours fait croire que j'étais nulle en maths ! Et pourtant...

En supérieur, une des profs de bureautique se moquait ouvertement des étudiantes moins rapides et leur mettait des notes exécrables simplement parce qu'elle ne les aimait pas. Leurs travaux étaient pourtant tout à fait valables. Certaines en venaient même à se demander si elles étaient faites pour ce métier, d'autres quittaient les cours, d'autres encore pleuraient, tremblaient, frémissaient à l'idée de la voir entrer dans la classe. Tandis que certaines élèves, adulées, se faisaient féliciter sans cesse, d'autres, qui fournissaient davantage d'efforts pour parvenir au même résultat, se faisaient brimer. J'ai plus tard appris que ce professeur sans aucune formation, avait été engagé par dépit par l'école, ne trouvant aucun autre professeur disponible, après s'être fait renvoyer de son emploi. 

C'est le jour où j'ai entendu une de mes camarades de classe avouer son désespoir total, et son envie de mourir que j'ai compris. J'étais faite pour donner aux autres ce que je n'avais trouvé que rarement dans l'enseignement courant. De la pédagogie, de la passion, de la confiance en soi, de la méthode, du plaisir d'apprendre.

J'ai donc commencé à aider des étudiants dès la fin mes études d'assistante de direction. Ayant fait partie des meilleures de la classe, et disposant d'une orthographe irréprochable, j'ai commencé par corriger les travaux, mémoires et autres documents des étudiants, puis certains m'ont demandé de les aider à rédiger leur TFE ou leur mémoire de fin d'études. J'ai rapidement compris qu'il fallait mettre au point une méthode d'organisation pour les aider à se structurer, sans pour autant faire leur travail à leur place. Suite à mes différentes expériences avec les enfants, les jeunes, les plus âgés, mes voyages à l'étranger et les formations de pédagogie à Genève à l'école de Don Bosco, j'ai développé une sensibilité élevée pour l'appréhension de la difficulté chez les autres et des méthodes pédagogiques personnalisées. L'apprentissage doit être un moment de plaisir, trop souvent oublié

 

Mes compétences en informatique, en logiciels de bureautique et ma passion pour les technologies nouvelles m'a également permis de proposer des mini-formations à l'utilisation de ces outils pour les jeunes et les moins jeunes. L'appréhension se transforme en plaisir...

“L'homme intelligent est celui qui interroge."
"La marque distinctive du savant, c'est la capacité d'enseigner.”

Aristote

Diplômes
  • Bachelier Secrétaire de Direction.

  • Attestations de cursus philosophique et éthique

  • Visa Aide-soignante.

Formations
  • Secrétaire de Direction à Liège.

  • Philosophie et théologie à Lyon et Genève.

  • Pédagogie de l'enfance et l'adolescence à Genève.

  • Soins infirmiers A1 à Liège.

  • Langues (français, espagnol, anglais, catalan, allemand, néerlandais et italien) en immersion.